• Vincent Pessama

L'averse

Fragments poétiques n°12.


Anthracite et nébuleux, le ciel retient les sanglots

d’un vieux soleil frileux et mégalo.


Le soleil s’apitoie en rêvant de giboulées. Le ciel cède sous le poids de toutes ces larmes refoulées.


Et c'est le teint blafard, à l’abri des regards, qu'il déverse au hasard une averse de cafards !


CRÉDITS


📸 Photo originale : Kristina Tripkovic sur Unsplash.

🖋 Texte : Vincent Pessama, Octobre 2018