• Vincent Pessama

Labellise

Fragments poétiques n°20.



Y'a des parents qui se digitalisent, puis qui se culpabilisent quand leurs enfants se volatilisent !


Y'a des peuples qui se scandalisent alors les états se totalitarisent : le flash-ball ça neutralise, ça tranquillise...


Y'a des politiciens qui se radicalisent, dans l'espoir qu'on les élise.

Dans les foyers, la peur se cristallise. L'intolérance se banalise.


Tout ça me démoralise. Et puis... et puis, je vois Lise.


Elle profite de sa vie, Lise, de l'amour plein sa valise. Du vrai, du pur qui vitalise même le dépressif en analyse.


Colibri qui valorise, sensibilise. Lise, elle mobilise.


A la maison, c'est Lise la balise, le roc qui stabilise.


Et puis aussi, Lise, petit singe qui se diabolise fait la fête et s'alcoolise !


Oui, elle profite de sa vie, Lise. De l'amour plein sa valise, du vrai, du pur, qu'on labellise.

--