• Vincent Pessama

Mascarade

Fragments poétiques n°32.


Ils se crêpent le chignon,

de l'aube au crépuscule.

Elle rêve d'évasion

en lettres MAJUSCULES.


Tant de coups qu'ils se donnent

sans même se toucher.

Jamais plus ils ne s'étonnent,

leur avenir est bouché.


Une vie de tumulte,

des années à lutter,

à balancer des insultes

à se regarder chuter.


Elle se maquille au mieux

pour masquer le quotidien.

Un peu de poudre aux yeux :

mascarade et fond de teint.


-- CRÉDITS --


Texte : Vincent Pessama (février 2020) Photo originale : Sydney Sims sur Unsplash