top of page
  • Vincent Pessama

Atelier d'écriture à Libourne et à Créon 3/8

Cette page est un compte rendu des ateliers réalisés pour l'Université du Temps Libre de Créon (07 décembre 2022) et Libourne (12 décembre 2022).



Nous nous sommes amusés avec 3 exercices littéraires.


Exercice 1 : la traduction


La règle du jeu


Le travail consiste à traduire en français un texte écrit dans une langue que vous ne maîtrisez pas. Nous avons utilisé Ame ni mo makezu de Kenji Miyazawa.

Deux approches sont possibles :


  • Se laisser porter par la musicalité du texte et observer ce qu'il fait remonter en vous (attention au petit diablotin qui a tendance à parasiter la créativité). C'est une sorte d'écriture automatique, le texte à la langue inconnue n'étant qu'une passerelle entre votre stylo et votre imaginaire.

  • Choisir un mot qui revient souvent dans le texte et lui inventer une traduction (il ressemble à un mot français, il évoque quelque chose... vous êtes libre). Dans notre exercice du jour par exemple le mot makezu vous a inspiré (traduit par arbre, parapluie, mon amour selon les ateliers) ainsi que le ame (qui fait penser à Âme). Une fois votre mot remplacé, écrivez un texte en essayant de respecter la longueur des phrases et le nombre de lignes de l'original.

Et après ?


Cet exercice peut être reconduit avec des textes que vous trouverez dans des revues ou sur Internet. On peut facilement le pratiquer avec des enfants. Ce jeu peut simplement servir d'échauffement avant une session d'écriture (histoire de réveiller l'imaginaire). Il peut aussi vous offrir de belles surprises. Peut-être qu'une thématique ou une phrase viendra s'en détacher. Peut-être que vous pourrez aussi reprendre votre texte et le retravailler en oubliant toutes contraintes.


Je vous conseille de mettre au propre votre traduction, de la relire dans quelques jours avec un regard neuf. Souvent, il y a matière pour écrire un texte à partir de cette base.


Exercice 2 : des petits trous


La règle du jeu


Le travail consiste à écrire un texte en remplissant les espaces vides.

Vous trouverez le texte original dans Journal d'un tueur sentimental de Luis Sepulveda.


Et après ?


Cet exercice réserve souvent de belles surprises (des récits humoristiques ou à intrigues). Il y a de forte chance qu'une nouvelle naisse ici. Après avoir mis au propre votre récit, il vous suffira de développer les éléments qui permettent d'étayer votre histoire. Dans notre cas par exemple, quel est ce mystérieux contrat ? Vous êtes peut-être au point de départ de quelque chose. Vous pouvez aussi placer cette scène dans un ensemble en réfléchissant à la place qu'elle prend dans une histoire globale.


Exercice 3 : la recette pour gâcher un repas de Noël


La règle du jeu


A la manière d’un livre culinaire, écrire la recette idéale pour Gâcher un repas de Noël.


Cet exercice vous a permis de jouer avec le champ lexical de la cuisine et d'inventer des expressions savoureuses comme : faire préchauffer les inviter dans leur manteau, faire bouillir son père de colère, servir la soupe à la grimaces, faire monter l'agressivité en sauce, pimenter les conversations juteuses, soupoudrer de remarques acerbes, faire mijoter la rancœur, une pincée de fiel, ... Et il y en a eu de nombreuses que je n'ai pas pu noter à temps !


Et après ?


Vous pouvez conserver la même règle et écrire sur un sujet qui vous plaît. Peut-être lirons-nous bientôt La recette pour ruiner un voyage de noce dans l'atelier de Libourne.


A suivre donc ...

bottom of page