• Vincent Pessama

Atelier d'écriture à Libourne et à Créon 1/8

Cette page est un compte rendu des ateliers réalisés pour l'Université du Temps Libre de Créon (12 octobre 2022) et Libourne (17 octobre 2022).



Nous avons commencé la matinée avec un tour de table. Nous avons suivi cette trame pour apprendre à nous connaître :


1. Avec quoi préférez-vous écrire ? Stylo, carnet, feuille blanche, ordinateur... ?


2. Quelle est votre fréquence d'écriture (hors écriture scolaire ou pour le travail). Par cette question, ce qui m'intéresse c'est de savoir si vous écrivez déjà un peu pour le plaisir (des histoires, de la poésie, un journal intime...). Certains écrivent de temps en temps quand d'autres ont pris l'habitude d'écrire un peu tous les jours.


3. Donnez le titre d'un livre que vous n'avez pas encore lu et que vous lirez certainement un jour (souvent c'est un livre qui nous fait envie mais que l'on trouve un peu impressionnant, alors on repousse toujours sa lecture à plus tard)


4. Je vous demande d'inventer le titre d'un livre. Un livre qui n'existe pas (ou du moins que vous ne connaissez pas). Un titre qui sort de votre imagination.

5. Et enfin, donnez-moi un mot que vous appréciez. Parce qu'il vous fait rire, parce que vous trouvez qu'il sonne bien à l'oreille ou qu'il est trop peu utilisé.


Exercice 1 : le pangramme


Un pangramme (du grec ancien πᾶς / pâs (« tout ») et γράμμα / grámma (« lettre ») est une phrase comportant toutes les lettres de l'alphabet.


Exemple : Dans un wagon bleu, tout en mangeant cinq kiwis frais, vous jouez du xylophone.


Voici quelques pangrammes célèbres pour leur taille réduite :


Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume

Buvez ce whisky que le patron juge fameux


Exercice 2 : le caviardage


A partir d'un texte existant, on enlève, on raye, on efface les passages qui ne nous intéressent pas pour laisser apparaître un message inédit. C’était à la base une technique de censure employée en Russie sous le tsar Nicolas 1er qui est devenu un jeu littéraire par la suite.


Après cet exercice, vous pouvez :

  • Le finaliser avec des feutres ou du blanco et pourquoi pas encadrer votre création ou la coller dans un carnet.

(Exemple personnel).


  • Vous pouvez ensuite le recopier sur une feuille ou sur un traitement de texte informatique, y ajouter une ponctuation, une mise en page spécifique et un titre.

(Exemple personnel à parti du caviardage précédent).


Vent léger,

soleil confus.


Certitude en panne.


Guerre civile à tenter,

de toute urgence.


  • Vous pouvez également le recopier puis vous en servir comme déclencheur : écrire la suite, ou le début, ou avant et après, prendre un extrait qui vous inspire et démarrer un texte par cette phrase... Bref, il y a de la matière première à aller chercher dans vos caviardages.

Enfin, vos caviardages peuvent aussi devenir des œuvres picturales (exemples ci-dessous).


Paty (groupe de Libourne) a parlé de Hassan Massoudy un peintre et calligraphe irakien dont certaines œuvres pouvaient rappeler le caviardage.


Exercice 3 : le rallye des mots


Ecrire à la 1ère personne et au passé un texte où des mots imposés doivent apparaître dans l’ordre. Jeu littéraire rendu célèbre par Raymond Queneau dans son livre Exercices de style.


Voici les mots imposés à Créon.


Voici les mots imposés à Libourne.


Voici un exemple personnel réalisé sur un salon du livre à partir des mots suivants (ha le fameux Sérendipité qu'il faut placer !) :



Ces mots m'ont permis d'écrire le texte Misanthropie estivale présent dans L'absent circonflexe.