• Vincent Pessama

Premier salon d'auteurs

Le samedi 03 juillet avait lieu le festival Terre de cultures.


Cet évènement organisé par la Communauté de Communes du Grand St Emilionnais proposait une rencontre d'auteurs l'après-midi dans la salle des fêtes de Saint-Sulpice-de-Faleyrens.


En tant qu'invité, j’ai pu y présenter Le cosmonautre et l’Absent circonflexe (prochain recueil qui sortira le 06 septembre).


Un après-midi convivial, à l’abri de la pluie, en compagnie d’autres auteur.e.s (clin d’œil complice à Malbec, Silène Edgar et ClemGab, c’était chouette d’échanger avec vous).


J'ai proposé sur place un petit jeu à ceux qui passaient me voir. Il suffisait d’écrire un mot sur un morceau de papier et de le déposer dans une boîte. Avec ces mots collectés, je relevais le défi d’écrire un texte.

Dix jours plus tard, voici le résultat (mots imposés en gras) :


Il y a les voyageurs sans boussole

et les vacanciers connectés.

Il y a les experts du parasol

et les défricheurs de sentiers.

Il y a les peaux kaolin

qui jalousent les teints hâlés.

Il y a les dénicheurs de patelins,

et les dormeurs décalés.

Il y a ceux qui viennent chanter :

karaoké, soirée disco !

Ceux qui veulent se reposer :

le silence même à l’apéro.

Il y a les éternels râleurs,

les insatisfaits notoires.

Il y a les chemises à fleurs,

les brailleurs d’espoir.

Il y a les coureurs de monuments

qui s’extasient en stéréo,

qui partagent leur émerveillement

en témoignant sur vidéo.

Il y a les amoureux du packagé,

bringuebalés de site en site.

C’est le bonheur climatisé,

pas de place à l’insolite.

Il y a les nomades, les routards,

qui laissent faire le hasard,

et ceux que la sérendipité

a toujours dépitée.


Il y a les drogués de la photo,

les pillards de paysages,

et ceux qui s’offrent en cadeau

un authentique faux tatouage.

Il y a les aventuriers gourmands

qui s’empiffrent de plats locaux

avant de feindre l’étonnement

face aux orages intestinaux.


Un grand merci aux organisateurs et aux bénévoles pour leur accueil et leur gentillesse.