• Vincent Pessama

Atelier d'écriture à l'UTLib 6/8

L'atelier d'écriture du 07 mars 2022 à l'Université du Temps Libre de Libourne était dédié à l'écriture d'une nouvelle.

Pour s'échauffer : l'écriture d'un dialogue

Le but de cet exercice était d'imaginer un dialogue entre deux personnages dont on ne sait rien, à partir de la photo suivante.


La difficulté résidait dans l'utilisation d'une narration omnisciente où je vous demandais d'écrire comme si vous étiez témoin de la scène, une sorte d'observateur externe (j'avais pris l'exemple de la mouette qui observe de loin les personnages). Dans ce cas, le narrateur ne fait pas partie de l’histoire et il raconte le récit à la troisième personne.


Pour rendre le dialogue dynamique, je vous avais conseillé de prendre la scène en route (il s'est déjà passé quelque chose avant). La photo vous a souvent inspiré une dispute entre un père et un fils. On pouvait aussi imaginer un évènement étonnant qui vient perturber la scène et qui entraine un dialogue (une baleine qui saute hors de l'eau, une soucoupe volante qui traverse le ciel...).


Si vous avez envie de travailler la technique du dialogue, voici un article que je trouve à la fois détaillé et accessible. A lire sur ce lien : Ecrire un dialogue de roman.


Enfin, si ce dialogue vous a inspiré, il peut donner lieu à l'écriture d'une histoire.


L'écriture d'une nouvelle à partir d'éléments aléatoires


La nouvelle est une fiction qui se démarque par sa brièveté, le petit nombre de personnages, la concentration de l'action et parfois le caractère insolite de son histoire.


Selon Edgar Poe (auteur spécialiste du genre) : la nouvelle se caractérise par une unité d'intrigue ; cette dernière doit en outre être entièrement conçue en vue de la chute.



Je vous ai proposé une structure standard pour bâtir votre nouvelle :


  1. Rapide phase d'exposition : un ou des personnages se trouvent dans une situation de départ (un lieu, un moment de vie, un évènement...). Un élément déclencheur vient tout bouleverser.

  2. Phase de développement : le ou les personnages font face à des péripéties ou des obstacles entrainés par l'élément déclencheur (effet domino).

  3. La chute : résolution et dénouement.

Pour vous aider à trouver l'inspiration, je vous ai demandé de tracer 8 cases sur une feuille avec chacune un titre (personnage, lieu, élément déclencheur...) et je vous ai fourni un dé.

Pour chaque case, vous avez tiré au dé. Chaque numéro correspondait une information à utiliser dans votre histoire. C'est à partir de ces contraintes aléatoires que vous devez bâtir votre récit compris entre 1 et 2 pages (police de caractères entre 10 et 12). Narration libre.

Quelques conseils avant de se lancer :


  • Rassembler les données que vous avez tiré au sort et faites un premier point : vers où voulez-vous aller ? Comment allez-vous articuler toutes les informations ?

  • Déterminer les actions qui vont suivre l'élément déclencheur, jusqu'à la chute. La base de votre intrigue fonctionne sur cet enchainement d'évènements.

  • Esquissez les grandes lignes de votre personnage (c'est lui qui va vivre cette aventure !).

  • Ne tombez pas dans le piège de la description détaillée : l'action doit vite démarrer.